L’office du Vendredi saint, appelé « célébration de la Passion du Seigneur », est centré sur la proclamation du récit de la Passion. Il est proposé aux fidèles un Chemin de croix qui suit les étapes de la Passion du Christ.

Oh, j’entends ici et là, que le chemin de croix nous le vivons depuis le 16 mars et pour certains d’entre vous durement même, soit touché pour vous-même, soit pour un proche. Oui, ce temps auquel nous n’étions pas préparés, nous sommes tous bouleversés, par cette soudaine épidémie. Il y a ceux qui lutte contre la mort, contre la peur, qui ont peut-être perdu leur travail et pire, ceux qui ont perdu de la famille ou des amis.

Et moi au cœur de cette pandémie, je viens vous parler du chemin de croix.

Oui, car pour le croyant, il y a là lumière de la Résurrection de Pâques. Et c’est ce que nous dit le chemin de croix. La mort et la résurrection de Jésus Christ ouvrent une perspective de vie qui ne se terminera jamais.

Nous pouvons donc, dans cette crise communautaire, envisager l’avenir avec confiance et dans une belle espérance.

Sur les 14 stations que comportent le chemin de croix, je vous invite à prendre quelques instants sur l’épisode de Simon de Cyrène.

Évangile selon Saint Luc (23, 26)

« Pendant qu’ils l’emmenaient, ils prirent un certain Simon de Cyrène, qui revenait des champs, et ils le chargèrent de la croix pour qu’il la porte derrière Jésus. »

Simon ne choisit pas de porter la croix, c’est le propre des pauvres de ne pas pouvoir choisir, c’est le propre des pauvres d’aider d’autres pauvres. C’est un pauvre passant qui accueille le don de se mettre à la suite du Christ et de partager le poids de sa souffrance.

Être à côté de l’autre. Se tenir à distance, caressant du regard. Se tenir en silence, assis au pied du lit. Se tenir à côté, posant la main sur une épaule. Se tenir tout proche, prenant la main qui tremble. Se tenir tout contre, consolant l’inconsolable.

Est-ce cela porter la croix avec l’autre ? Est-ce cela donner la vie quand tout se meurt ?

Jésus, Christ et Seigneur, sur le chemin du calvaire tu as rencontré la compassion de Simon. Viens au secours de tous qui, à son exemple, cherchent à soulager la souffrance de leurs semblables. À toi, Jésus, la louange et la gloire pour les siècles des siècles.

Amen.

Vous pouvez retrouver un chemin de croix « Roulez la pierre »

https://www.youtube.com/watch?v=O9_Q5v2IKzs&list=PLbsT4B71XYqmefRnDrPrVp2NQEiLbJXGd&index=6)

et pour les enfants

https://www.theobule.org/video/tu-seras-avec-moi-le-bon-larron/15

©2020 OGEC du Sacré Coeur un site internet réalisé par Agence 48

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?