Nous restons liés à ces hommes et à ces femmes de toutes les époques qui ont pris part à la construction de l’Église dans nos terres d’Ile-de-France et qui ont souvent prolongé leur mission et leur rayonnement bien au-delà de nos diocèses. La mémoire de ces figures de sainteté, à la Messe et dans la Liturgie des Heures, nous rend attentifs à leurs témoignages exemplaires. Hautes figures, sans doute, mais aussi proches de nous, ils sont membres de notre famille ecclésiale. Les évoquer comme exemplaires et invoquer leur intercession, c’est faire acte de communion dans la même recherche de fidélité au Christ Seigneur, modèle et source de toute sainteté.

La liturgie nous dit le sens du culte des saints en adressant au Père la prière d’action de grâce : « Dans leur vie, tu nous procures un modèle, dans la communion avec eux, une famille, et dans leur intercession, un appui. » « Nous te rendons grâce, car leur exemple nous stimule, et leur prière fraternelle nous aide à travailler pour que ton règne arrive. » (Préfaces des Saints, I et II).

Puissent les saints de nos diocèses nous inspirer et nous soutenir dans notre mission et notre propre vocation à la sainteté ! Ils nous confirment l’appel universel à la sainteté vigoureusement proclamé par le Concile Vatican II : « À travers les formes diverses de vie et les charges différentes, il n’y a qu’une seule sainteté cultivée par tous ceux que conduit l’Esprit de Dieu […]. Chacun doit inlassablement avancer, selon ses propres dons et fonctions, par la voie d’une foi vivante, génératrice d’espérance et ouvrière de charité. »

Nous pouvons particulièrement penser à :

  • Nicolas Barré, dans la mouvance de l’École française au XVIIe siècle, fondateur d’une congrégation féminine enseignante,
  • Frédéric Ozanam, fondateur des Conférences de Saint-Vincent de Paul, béatifié à Notre-Dame de Paris par le Pape Jean-Paul II,
  • Sœur Rosalie Rendu, Fille de la Charité, apôtre des quartiers pauvres de Paris,
  • Charles de Foucauld, le spirituel converti à Paris qui inspire de nombreux religieux et laïcs,
  • Daniel Brottier, Spiritain, éducateur rayonnant qui a développé l’œuvre d’Auteuil.

Prier pour les défunts, c’est croire en la promesse de la vie éternelle

« Moi, dit Jésus, je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra »( Jean 11, 25).

Bonne fête à vous tous les saints

©2018 OGEC du Sacré Coeur un site internet réalisé par Agence 48

VENDREDI 7 SEPTEMBRE

Journée Portes Ouvertes

 

de 15h30 à 19h00

 

 

Entrée par le 3, rue de Mons

Se connecter

Mot de passe oublié ?