Il ne serait pas ridicule de penser que la phrase la plus courante de la Bible soit une sorte d’interdiction comme « tu ne feras pas », ou encore quelque chose qui invite à aimer son prochain. Que nenni ! En réalité, le conseil le plus répété dans l’Ancien comme le Nouveau Testament, c’est « Ne crains pas ».

Il se peut que vous soyez déjà familiers de certains versets. Par exemple, quand l’ange Gabriel est apparu à Marie pour lui annoncer qu’elle sera la mère de notre Sauveur. Ou quand Joseph a entendu ces mots en sachant qu’il sera le père terrestre de Jésus : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ».

Et il existe de nombreux versets, autres que ceux de la Nativité, qui nous encouragent à ne pas avoir peur. Ainsi, lors de la Transfiguration de Jésus, les disciples tombèrent face contre terre et furent saisis d’une grande crainte. Jésus s’approcha, les toucha et leur dit : « Relevez-vous et soyez sans crainte »

« Ne crains pas », « N’aie pas peur » et d’autres formulations équivalentes sont répétées 365 fois dans les Écritures.

Beaucoup de nos soucis quotidiens, grands ou petits, tournent autour de la peur de ce qu’il peut arriver. L’anxiété consomme beaucoup de notre énergie : est-ce que le voyage se passera bien ? Est-ce qu’il aura un accident de voiture ? Est-ce que je pourrai pardonner à mon frère ? Est-ce que je suis en train de faire ce que Dieu voudrait que je fasse dans une telle situation ? Quel sera le résultat de mon analyse médicale ? Est-ce que son addiction va s’aggraver ? Suis-je en train de prendre la bonne décision ? Est-ce que je reverrai vraiment mes bien-aimés au paradis ? vais-je réussir cette année scolaire, vais-je trouver un stage de 3ème… Des questions qui ne finissent pas de circuler dans notre tête. Mais pour chacune de ces questions, Dieu nous rappelle qu’il faudra que nous tournions vers lui, en priant et en ayant confiance en lui.

Souvenons-nous également de Saint Jean Paul II, qui a commencé sa papauté avec un souvenir crucial : « N’ayez pas peur ! ». Ce saint de notre temps nous demandait d’accepter constamment la Paix que le Christ nous offre, et d’avoir toujours confiance en son Amour et sa Miséricorde.

« N’ayez pas peur d’accueillir le Christ et d’accepter son pouvoir !

N’ayez pas peur ! Ouvrez, ouvrez toutes grandes les portes au Christ ! À sa puissance salvatrice ouvrez les frontières des États, les systèmes économiques et politiques, les immenses domaines de la culture, de la civilisation, du développement. N’ayez pas peur ! »

Homélie de saint Jean Paul II du dimanche 22 octobre 1978

Alors, maintenant que la rentrée est passée, que certaines mauvaises habitudes commencent à être prises, que des doutes, des certitudes pointent, n’oublions pas de ne pas avoir peur du changement, du changement en profondeur pour mieux aller de l’avant avec le sourire aux lèvres.

©2019 OGEC du Sacré Coeur un site internet réalisé par Agence 48

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?