Reste avec nous

Ils marchent accablés, vers le village d’Emmaüs. L’étranger qui les rejoint sur la route semble bien être le seul à ne pas être informé, alors ils lui racontent, avec leurs propres mots, ce qu’ils ont appris. Peut-on se fier aux informations reçues ? Ce ne sont que des rumeurs sans fondement. Notre vie se tisse de paroles entendues, de vérités revendiquées, de on-dit incertains, de slogans et de murmures, et parfois de dialogues profonds ? Les médias s’en font l’écho. Que Croire, qui Croire ?

Oui, l’image renvoyée par le miroir médiatique est insupportable. Elle n’a pas su capter les petites lumières de l’amitié, de la solidarité qui rendrait le tableau moins sombre.

Alors que la nuit tombe, les pèlerins voudraient prolonger l’échange : «  Reste avec nous » proposent-ils à l’étranger. Ils ne savent pas pourquoi, mais quelque chose change en eux. De génération en génération, d’autres hommes et femmes, sans l’avoir vu de leurs yeux, ni entendu de leurs oreilles, ont donné leur vie et prêté leurs voix à cet étranger,  ont donné leur vie et prêté leurs voix à Jésus (l’abbé Pierre, Sœur Emmanuelle, Frère Roger de Taizé, Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Vaclav Havel… et des multitudes d’inconnues). Vraies rencontres, profondes, longues ou éphémères qui vous changent et bousculent vos certitudes, qui vous décentrent de vous-même.

Sur nos chemins d’Emmaüs, quand le soir tombe, nous voudrions pouvoir lui dire :

Reste avec nous…

©2019 OGEC du Sacré Coeur un site internet réalisé par Agence 48

Se connecter

Mot de passe oublié ?