En ce jeudi 11 février, l’Eglise nous invite à nous tourner vers notre Dame de Lourdes.

Quand on parle de Lourdes, bien sûr, nous voyons tout de suite la Vierge Marie, les guérisons, les béquilles, le film documentaire de Thierry Demaizière et Bernadette.

Tout a commencé le 11 février 1858, accompagnée de sa sœur et d’une amie, Bernadette se rend à Massabielle, le long du Gave, pour ramasser des os et du bois mort. Elle entend un bruit qui ressemblait à un coup de vent, elle lève la tête vers la grotte : « J’aperçus une Demoiselle vêtue de blanc : elle portait une robe blanche, un voile également, une ceinture bleue et une rose jaune sur chaque pied. » Elle fait le signe de la Croix et récite le chapelet avec la Demoiselle. La prière terminée, la Demoiselle disparaît brusquement.

59 535 jours plus tard, le sanctuaire de Lourdes accueil toujours plus de 6 millions de personnes par an venant des 5 continents.

Celle que l’on décrit trop souvent comme une jeune fille, pauvre, malade et ignorante est née le 7 janvier 1844 au moulin de Boly de François Soubirous et Louise Castérot. Bernadette grandit dans une famille unie. De nature vive, spontanée, volontaire, prompte aux réparties et incapable de dissimuler.

A 14 ans, elle ne sait ni lire, ni écrire.

Les apparitions débutent le 11 février et se termine le 16 juillet 1858, il y en aura 18.

Lors de la 14ème apparition, la Vierge lui révèle son nom : « Que soy era Immaculada Councepciou » (Je suis l’Immaculée Conception). La jeune voyante répète sans cesse, les mots qu’elle ne comprend pas. Bernadette ignorait cette expression théologique. Quatre ans plus tôt, en 1854, le pape Pie IX en avait fait une vérité de la foi catholique (dogme).

Le 15 juillet 1860, Bernadette arrive à Nevez « Je suis venue ici pour me cacher. » dira t’elle. Elle devient Sœur Marie-Bernard.

Bernadette meurt à Nevers, le 16 avril 1879, à l’âge de 35 ans. L’Église l’a proclamée sainte le 8 décembre 1933, non pour avoir été favorisée des apparitions, mais pour la manière dont elle y a répondu.

©2021 OGEC du Sacré Coeur un site internet réalisé par Agence 48

INSCRIPTIONS 2021 / 2022

Il ne reste que quelques places dans les classes
de maternelle et en CP pour la primaire
et en 6ème pour le collège

 

INSCRIRE MON ENFANT

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?