Célébration de fin d’année 2019

Vendredi 21 juin

Je voudrais commencer par des remerciements.

Je voudrais que vous regardiez la personne qui est à votre gauche et à votre droite et que vous lui disiez,

« TU ES MON FRERE, TU ES MA SŒUR »

Difficile ?

Bon, il reste du chemin à parcourir afin de pouvoir dire ces mots en vérité et en toute sincérité.

Frère Benoit (les 6ème et 5ème s’en souviennent sans doute) a ponctué son témoignage avec cette affirmation. Et si vous avez seulement retenu qu’il avait 75 frères et sœurs et que son père avait 14 femmes, vous avez loupé l’essentiel de son message qui était : L’AMOUR

L’amour que l’on doit avoir dans son regard en regardant l’autre.

Et si nous avions eu un peu plus d’amour dans notre regard, nous aurions sans doute évité bien des conflits cette année.

« Car l’amour est plus grand que toutes nos contradictions, nos fragilités, nos petitesses. Et c’est sur ces contradictions, fragilités et petitesses que Dieu veut construire Son Amour. »

Dieu n’a pas choisi des captain Marvel ou América, il a choisi des personnes fragiles, pécheurs, comme Pierre, qui le trompera, Matthieu, un collecteur d’impôt ou encore un certain Judas qui le dénoncera.

« C’est dans cet amour de tous les jours, discret et respectueux, cet amour de liberté et pour la liberté qui nous guérira et nous relèvera ». Alors, toi qui es jeune en âge, si tu te sens faible, désabusé, demande à Dieu de te renouveler. Avec Lui, l’espérance ne te manquera pas.

Les primaires, vous vous souvenez : « T’en fais pas la vie est belle comme un vol d’hirondelles qui s’en va et qui revient au printemps un beau matin »

Jeune, ne prive pas le monde de ton talent, de ta contribution que toi seul tu peux lui apporter car TU ES UNIQUE.

Le pape saint Jean Paul II avait l’habitude de dire : « les jeunes sont l’avenir du monde ». Le pape François dans son exhortation apostolique complète cela en  disant « Nous ne pouvons pas seulement dire que les jeunes sont l’avenir du monde. Ils sont le présent, ils l’enrichissent par leur contribution. »

Alors à vous les jeunes, merci d’être ce que vous êtes et surtout de ce que vous allez faire demain.

Pour vous les 3ème, l’étape du brevet, va marquer une étape dans votre parcours, celle du passage du collège au lycée, de la jeunesse à l’adolescence. Pour certain d’entre vous-même une orientation différente dans une insertion à la vie professionnelle. A vous tous, je voudrais dire bonne route, conserver votre âme d’enfant et grandissez en n’oubliant jamais que vous valez mieux  que ce que l’on dit ou pourra dire de vous.

Oser être différent, d’afficher d’autres rêves que le monde ne vous offre pas, témoigner de la beauté, de la générosité, de l’esprit de service, de la pureté, du courage, du pardon, de la fidélité à votre vocation.

Lutter là, où vous serez, pour la justice et le bien commun, de l’amour et de l’amitié sociale.

Allez à la rencontre de l’autre, de celui qui est différent de vous, de vos convictions. Enrichissez-vous les uns des autres.

 

C’est un peu le message que représente cette représentation. Rencontre de François d’Assise et du sultan Al Kamir en 1219

Nous vivons de plus en plus dans une société où les différentes cultures se côtoient, s’entremêlent et s’entrechoquent. Même si François d’Assise était allé rencontrer le Sultan dans l’idée de le voir convertir vers la religion chrétienne, il y a dans sa démarche une volonté de réconciliation et de paix.  Par la culture chrétienne en primaire et maternelle et par la culture religieuse au collège, nous vous invitons à l’ouverture à d’autres religions à qui nous devons le respect. Allez j’ose, à qui nous devons le même amour.

C’est pourquoi, je vous propose l’année prochaine de continuer le travail de François d’Assise qui désirait ardemment tisser des liens avec les musulmans pour bâtir la paix, et pas seulement avec cette religion mais toute (amérindiens, bouddhistes, sikhs, hindous, juifs et des chrétiens de plusieurs dénominations). Ensemble, nous chercherons des moyens pour faire face aux difficultés de notre temps : pauvreté, solitude, violence, drogue, etc.

Ensemble nous serons toujours plus fort, ensemble sous le regard de Dieu, marchons vers cet Esprit d’Assise.

Que Dieu vous garde toute et tous.

Bonne fête de la musique

©2019 OGEC du Sacré Coeur un site internet réalisé par Agence 48

Se connecter

Mot de passe oublié ?