Voici un billet qu’aurait pu écrire M Lendormy,

La spiritualité de la guitare

Comment six petites cordes peuvent-elles changer notre vie ? Qui ne c’est pas essayer à jouer jeux interdit ?

Quelle soit électrique, folk, classique ou encore jazz, j’ai la guitare qui me démange, alors je gratte un petit peu.

Livrée aux doigts d’un soliste, cantonnée avec quelques accords dans un rôle d’accompagnement, au milieu d ‘une veillée scoute, la guitare fabrique de la communion. Toujours et partout.

Oh, même si son image a été écorné gentiment par le cinéma, le « Jésus reviens » et « la vie est un long fleuve tranquille », la guitare a pour toujours sa place si ce n’est au paradis, au moins au rassemblement de Taizé, chez les scouts et de plus en plus dans nos églises.

Merci à Raphaël Faÿs et Manitas de Plata d’avoir exprimé par leurs jeux tant d’émotion, tant de personnalité. Merci à Django Reinhart, qui par son imagination, sa géniale liberté d’expression, sa poésie, sa profondeur, font dire à Raphaël Faÿs que « sa musique est spirituelle. Son âme y est tout entière présente » et que « pour parvenir à ce degré de richesse émotionnelle, il faut entrer en résonance avec un au-delà. ».

Alors, profitez de ce confinement pour jouer de la guitare (pardon pour les voisins).

Faite entendre cette musique pour la rendre plus belle, plus spirituelle.

Un monde sans musique serait invivable.

©2020 OGEC du Sacré Coeur un site internet réalisé par Agence 48

PANNE DES LIGNES TELEPHONIQUES

En savoir plus

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?