« Il ne faut pas se mentir », comme disent les jeunes, moins cette année avec cet épisode du Covit 19

Six à huit semaines après le début du confinement, et sans préjuger des incertitudes de l’avenir, chacun de nous, à quelques jours du déconfinement, est invité à faire un premier bilan, sans doute partiel de ce qu’il a vécu.

Comment cet événement inédit, à fait bouger, à modifier plus ou moins profondément notre manière d’agir, peut-être même de croire ?

Ce mois de mai, nous renvoie à un espoir, mais aussi à l’inconnu. Notre cerveau a commencé à s’adapter, à créer une routine, donc un sentiment de sécurité. Le 11 mai, nous allons ouvrir nos portes, ouvrir nos fenêtres, nous allons nous déconfiner.

Entre espoir et anxiété, colère et désabusement, nous ne sommes pas tous égaux dans nos réactions. Mais il va falloir construire ce nouveau changement, sans culpabiliser, en mettant à profit ce que nous avons mis en place (relation avec nos familles, nos collègues, notre voisinage, notre regard sur la société, sur l’environnement, sur l’économie, la politique, le social…). Cette conduite de changement, et c’est positif, nous montre si besoin était, notre capacité à faire face à l’adversité. Nous avons tous traversé une terre inconnue. La vie s’ajuste lentement à la nouvelle norme.

« Je n’y crois plus, je ne sais pas comment faire, comment vais-je me préparer… »

LACHEZ PRISE !

A trop vouloir contrôler, planifier, cela va cultiver notre sentiment d’impuissance. Mieux vaut donc cultiver notre capacité d’adaptation et se concentrer sur les succès et les échecs de la journée, pour mieux faire demain. « L’obscurité et la mort n’auront pas le dernier mot » disait le pape François lors de la vigile Pascale 2020.

« Qu’il est beau d’être des chrétiens qui consolent, qui portent les poids des autres, qui encouragent : annonciateurs de vie en temps de mort. En chaque région de cette humanité à laquelle nous appartenons et qui nous appartient, parce que nous sommes tous frères et sœurs,

portons le chant de la vie »

©2020 OGEC du Sacré Coeur un site internet réalisé par Agence 48

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?