De Mgr Santier
aux diocésains de Créteil

 

Nous sommes bouleversés, plongés dans une grande tristesse. Comment trouver la paix quand nous pensons à tous les crimes commis par des responsables de l’Église sur des enfants, de jeunes religieuses et d’autres personnes innocentes ? Avant tout, bien sûr, il faut agir et notre diocèse ne reste pas inerte […].

Mais en ces jours où l’Église célèbre la Passion de son Seigneur, je voudrais vous inviter à vous tourner vers lui et à le prier afin de faire de ce temps d’épreuve un temps de conversion et de purification.

  • Seigneur Jésus, tu nous as dit « quiconque reçoit en mon nom un petit enfant comme celui-ci, c’est moi-même qu’il reçoit ».Alors de ces enfants et religieuses violentés et de leurs familles dont la confiance a été trahie : Seigneur, prends pitié.
  • Seigneur Jésus, tu nous as dit « la vérité vous rendra libres ». Alors, aide-nous à regarder la réalité en face, sans d’abord chercher à nous défendre et à protéger à tout prix la bonne réputation de notre Église : Seigneur, prends pitié.
  • Seigneur Jésus tu nous as dit « la moisson est abondante mais les ouvriers sont peu nombreux ». Parmi les ouvriers que tu envoies à la moisson, les prêtres endurent aujourd’hui en première ligne un soupçon qui les ébranle. Alors, fortifie les dans la foi et que leurs communautés les soutiennent : Seigneur, prends pitié
  • Seigneur Jésus tu nous as dit « Celui qui veut devenir grand sera votre serviteur. Celui qui veut être le premier sera l’esclave de tous : car le Fils de l’homme pour servir et non pour être servi. » Alors apprends nous à devenir une communauté de sœurs et de frères qui prennent soin les uns des autres et se font les serviteurs les uns des autres : Seigneur, prends pitié.

Uni avec vous dans la prière
+ Michel Santier,
Votre évêque

©2019 OGEC du Sacré Coeur un site internet réalisé par Agence 48

Se connecter

Mot de passe oublié ?